Le bateau Plans Description
A propos du nom
Construction
Au chantier Fora Marine à Périgny, en banlieue de La Rochelle
Le plein de carburant très soigneusement opéré par la boscot(te) du bord. On remarquera le mât en place et le génois enroulé. Mais manque la grand'voile pour défaut de fixation et la trinquette repartie chez le tailleur pour la raccoucir. En dehors de ces bricoles – et d'autres –, notre première nuit à bord vendredi soir fut douce... et fraîche au matin.

La phase ”construction“ est donc ainsi terminée. Celle ”voyage“ s'entame, bien qu'elle sera, dans un premier temps, une phase de prise en main et d'amarinage en compagnie d'ami(e)s d'expérience.
2006 Juin 20 juillet 27 juillet 30 août 14 septembre 21 septembre 5 octobre 17 octobre 3 novembre 8 au 12 novembre
Le mannequin des RM 1050 et, devant, quelques pièces des cloisons structurelles prêtes à être posées. Ce mannequin, base de la mise en forme, permet la contruction de la coque de 10 à 12 unités.

La coque du RM 1050, à l'envers, terminée sur le mannequin. On aperçoit les deux bouchains babord et, en haut, le fond plat. Les bordés sont liées à l'époxy (ici en blanc).

La coque, à l'endroit, depuis l'étrave. Une couche d'aprêt est passé en extérieur. A l'arrière plan, le début du montage du n° 51 sur le mannequin.

Le gros-œuvre de la menuiserie intérieure en cours. Ci-dessus, la cabine avant, les coffres et les équipets, et le hublot avant (avec visibilité sur la co-propriétaire). Le pont en sandwich verre/polyester en préparation avant pose. Les aménagements intérieurs. Au premier plan, à gauche la cuisine, à droite la table à cartes. Le personnage de droite monte la cuvette des wc. Au centre, le moteur. A gauche, la cabine arrière avec l'électricien. Après avoir traîné sur la route, ChampFleury est mis à l'eau à 15h le 8. Mâtage le lendemain, ce qui nous a permis un petit "voyage" au moteur dans le grand port.
Le pontage. Le pont en sandwich verre/polyester est posé et ajusté sur la coque, les cloisons structurantes, les barrots de pont et le livet en abord (l'intersection entre la coque et le pont) ici en acajou. Le lien pont-coque réalisé, la peinture de coque se fait en milieu fermé. Le vert pastel choisi apparaît avec difficulté sur l'image. L'ouvrier prépare le pont pour l'anti-dérapant et la peinture. Les capots et hublots sont posés ainsi que les balcons, les chandeliers, les ferrures d'étrave, etc. Même les bandes de couleurs orange! Résultat un peu "flashy" mais l'ensemble tons chauds et tons froids est réussi. L'ensemble est fini, les quilles posées. Finalement, le bateau est prêt un peu plus tard que prévu initialement. Retard tout à fait correct au vu des autres chantiers. De plus, le mat, les épars et le gréement courant sont arrivés dans la semaine. L'ensemble partira par camion lundi pour Port-Camargue où nous allons le rejoindre.
Cette nouvelle maison nous paraît très confortable et lumineuse. Un nid. Heureux.
La sortie du chantier, qui était prévue pour le 23 octobre, est reportée au 26. Mais surtout, le mât et le gréement ne peuvent être livré que vers le 8 novembre! Aïe, aïe, aïe!