Quelques explications

En ces derniers jours d'août 2006, il nous semble que commence à se concrétiser un projet vieux de trente ans au moins.

Un premier janvier du début des années 1970, Jean-François nous embarque avec des copains des beaux-arts pour un parcours entre l'île d'Yeu et l'île de Ré, dans un froid glacial, sur un bateau (Fugue) sans moteur, sans cuisine et quasi sans couchette. Quatre jours de découverte, d'étonnement et d'émotion forte pour nous novices, et surtout l'envie d'y goûter à nouveau.
À trois, Jean-François, Gérard et Pascale – parfois aidés de copains –, construisent un sloop de 12 m (Bilinga) qui prend la mer vers les Antilles en 1977. Sans nous. Déception. Depuis, ce désir de naviguer et de voyager par ce moyen reste présent, sous-jacent, parfois obsédant. Mais l'activité parisienne, professionnelle et passionnante de graphisme et d'édition a occulté ce projet pendant vingt cinq ans. Il a resurgit lors de la baisse d'activité.
Cédric et Léa autonomes, un reste de potentiel physique, une maison vendable et un brin d'ennui nous ont paru des arguments suffisants pour nous engager dans le projet. Enfin... il fallait convaincre Marie-France peu à l'aise sur et encore moins dans l'eau.

L'étude et la recherche d'un vaisseau d'occasion furent assez vite supplantées par la découverte du RM 1050 plus dans nos critères. Simplicité, fiabilité, confort sans fioriture, hauteur sous barrots (faut loger le 1,90 m), solidité, etc. Donc un neuf faute d'occasion. Sa mise à l'eau est prévue fin octobre probablement en Méditerrannée.

Après, si tout va bien: plein d'idées, de volontés, de désirs, d'envies... et de découvertes.

Marie-France et Pierre

PS. Ajaccio, 17 février 2007. Nous est donné la signification de "RM": « Raisonnablement Minimaliste ». Sans commentaire.

Avertissement
Nos points de vue nous engagent mais n'ont aucune volonté de blesser quiconque, reflètent nos émotions à un moment donné et peuvent évoluer au gré des rencontres, des acquis et du temps.

Fermer